Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TRIBUNE SYNDICALISTE LIBERTAIRE

TRIBUNE SYNDICALISTE LIBERTAIRE

Ce blog est animé par des militant-e-s syndicalistes libertaires lyonnais-es, organisé-es ou non à la CGA, adhérent-es de différentes organisations syndicales. Il a pour objet la diffusion des propositions que font les militant-e-s syndicalistes libertaires, dans le respect de l'indépendance et de la démocratie syndicale,contribuant au débat en cours dans le mouvement syndical. Ces contributions ont pour but le renforcement du rapport de force en faveur des travailleuses et des travailleurs par le développement des luttes.

[Echos de luttes] : Menace de licenciement à l'ESAT Jacques Chavent - La solidarité se met en place

Publié par tribune-syndicaliste-libertaire sur 12 Février 2012, 20:30pm

Catégories : #Santé social

L'ESAT Jacques Chavent situé au 33 de la rue Saint Jean de Dieu dans le 7ème arrondissement, avait déjà fait parler de lui en décembre dernier, avec la mise en place d'une prime exceptionnelle de fin d'année distribuée à un nombre limité de salarié-e-s sur des critères seulement exposés aux bénéficiaires dans un courrier personnalisé... ( La prime au mérite fait son entrée dans les ESAT )
La réponse de la Direction a été bien évidemment sur le mode du « pas assez de budget pour toutes et tous » et « une non-volonté de provoquer et de monter les salarié-e-s les un-e-s contre es autres ». Mais nous savons pertinemment que l'orientation prise de puis quelques années par les ESAT, avec à leur tête des dirigeants issus du privé et du commercial (qui ne sont que des gestionnaires), n'est plus du côté du travailleur handicapé mais bien de celui de la rentabilité.

Un nouvel exemple de ce dangereux virage pourrait être le licenciement d'un moniteur d'atelier, présent depuis environ trois ans dans l'établissement.
Celui-ci intérimaire et embauché au vu de ses qualités démontrées lors de ses remplacements, n'a cessé d'être pris pour cible par la direction et maintenant par la DRH de l'association.
Les raisons de ce licenciement : une perte purement économique suite au départ d'un client à cause d'un défaut de contrôle de qualité du produit sortant de son atelier.
Rien à lui reprocher sur son dévouement, son implication, sa gestion des personnes accueillies!!

Il est vrai que le travail de moniteur d'atelier implique un contrôle qualité avant l'envoi du travail effectué au client mais ce qui est reproché à ce moniteur en particulier est assez paradoxal.
En effet, après avoir été engagé, celui-ci étant sans formation, en a demandé une qui...lui a été refusée!
Après un premier avertissement sur un chantier qui reste encore aujourd'hui ingérable et un deuxième sur celui qui est le motif de son probable renvoi, ce moniteur a mis en place des plans d'actions, seul, sans aide de la hiérarchie.
Suite à un retour de palettes défectueuses, il a reçu une convocation en présence du directeur et de la DRH de l'association pour un entretien en vue de son licenciement.

Soutenu par ces collègues qui sont restés présents sur place lors de cet entretien et épaulé par une déléguée syndicale, il est ressorti confiant après avoir enfin pu s'expliquer et pointer du doigt les manquements de ses responsables.
Il en a été de même pour ses collègues, pensant avoir fait comprendre à la direction, que le soutien serait total et que le rapport de force n'était pas en sa faveur.

Mais c'était sans compter sur les plans de la DRH, à priori, très désireuse de faire un exemple pouvant en entraîner bien d'autres...
En effet, notre collègue a reçu une convocation le 16 février au Comité d'Entreprise pour une audition suivi d'un vote à bulletin secret sur son licenciement (car il est suppléant délégué du personnel)!!

Une mobilisation se met en place pour le soutenir ce jeudi 16 février à 14h devant le siège de l'ADAPEI du Rhône (75 cours Albert Thomas).
Le tract signé par la CGT et SUD appelle tous les salarié-e-s à se rejoindre pour soutenir notre collègue.


Soyons nombreux-ses jeudi à 14h pour le défendre, réfléchir à de futures actions (blocages?) et pour commencer à s'organiser plus efficacement sur l'avenir de nos ESAT!!